top of page
  • ldessaints

Merci au temps qui passe

Voilà une belle déclaration au temps qui passe, qui est si précieux, et qui marque notre vie, notre être, comme on écrit un livre, comme on raconte une histoire.

A la lecture de ce texte, je me sens poussée de faire mon coming out du passage dans un autre paradigme aussi. Voilà je m'appelle Laurence et j'ai 50 Ans.

Un âge canonique pour les plus jeunes. Un âge que je n'appréhendais même pas à l'âge que ma fille a aujourd'hui.

On me dit ne pas faire mon âge et pourtant je l'ai et le porte avec fierté. Je suis déjà arrivée là. C'est pas mal.

Un bel âge qui marque comme un tournant de vie. 50 ans, un demi siècle, plus de ma moitié de mon parcours prévu sur Terre.

J'ai construit une vie classique jusqu'à ce tournant, et puis tout s'est écroulé, pour me permettre de construire autre chose, autrement. Quel luxe de pouvoir se réinventer. Quelle chance d'appréhender la liberté, de se défaire du moins bon pour soi, de s'alléger du superflu, de ne plus se sentir égoïste de penser à soi.

Mon père s'amuse souvent quand on lui célèbre son anniversaire à inverser les chiffres pour marquer le temps qui s'écoulent à reculons. Donc dans sa logique j'ai 5 ans. L'âge de l'émerveillement, l'âge des découvertes, l'âge de mes premières "vraies" bêtises, l'âge où j'ai commencé à enregistrer mes premières émissions de radio sur le magnéto de ma soeur.. c'était peut être un peu plus tard...

Bref et en même temps si je devais raconter mon histoire aujourd'hui je réalise que mon chemin qui a été singulier, m'a permis de me façonner avec éclat, avec passion, avec fougue, avec drôlerie, avec décalage et aussi avec lenteur, avec douceur, avec douleur.

Comme une pierre qui est polie avec les aléas climatiques ; "Pierre qui roule n'amasse pas mousse", j'ai été et je suis toujours en mouvement. Et le mouvement c'est la vie.

Je remercie donc cette vie de m'avoir déjà offert ce temps si précieux pour devenir la femme que je suis. Moche, petite, belle, stupide, décalée, caractérielle, effacée, lunaire, drôle, nostalgique, forte, faible... qu'importe le qualificatif, ils me vont tous, car je suis tout ça à la fois et plus encore.

J'ai cette chance de marquer mon visage du passage du temps, j'ai la chance de porter sur mon corps, les marques de mon histoire.

Alors oui j'ai 50 ans et si Dieu me prête vie, je suis heureuse et impatience de découvrir ce que la vie m'a réservée pour la suite.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Retrouvez Laurence DESSAINTS sur Resalib : annuaire, référencement et prise de rendez-vous pour les Gestalt-Thérapeutes